Se perdre pour se retrouver... | Nathalie Nadeau | Chamane urbaine

mai 13, 2021

Se perdre pour se retrouver…

Je prône l’amour de soi, j’enseigne comment se déposer, s’écouter, se choisir, se faire plaisir. J’ai beau être dans le domaine du mieux-être et de la spiritualité, je suis parfois cordonnier bien mal chaussé et j’ai besoin d’un bon coup de pied pour me replacer. :-)

Voyez-vous, je retombe parfois dans un vieux pattern; celui de performer. Je me mets à gérer ma vie comme on gère une production, comme l’ex-productrice publicitaire que j’ai été.

Je me lance corps et âme dans de fausses bonnes idées et ma liste de tâches s’allonge au point de me décourager.  Au fond,  je veux toujours en faire plus et mieux, mais au final je deviens surmenée, épuisée, robotisée. Je vous l’ai dit, je suis parfois cordonnier mal chaussé…

Soyons honnêtes, il nous arrive tous de nous perdre de temps en temps et de s’éloigner de ce que nous sommes ou de ce que nous voulons vraiment. Souvent inconsciemment, parfois en toute connaissance de cause.

Nous sommes tellement bombardés de toute part, que des milliers de raisons peuvent faire en sorte que nous dévions de notre chemin et que nous n’écoutons plus ce qui NOUS interpelle. Ainsi, nous laissons place à ce qui est dit, ce qui vu, ce qui est supposément bon pour nous. Et parfois, en pensant bien faire, nous passons à côté de ce qui nous fait vraiment vibrer.

Il m’arrive encore de ne pas m’écouter.  Malgré les signes qui me sont envoyés, malgré mon corps qui me parle; je me laisse parfois emporter, je ne suis plus mon GPS intérieur… j’entre dans une énergie plus dense,  j’entre dans la phase du « il faut que… ».

Il faut que je sois plus présente sur les réseaux sociaux, il faut que je développe un nouveau produit, il faut que je crée un nouveau service, il faut, il faut, il faut

J’ai normalement la tête pleine d’idées, je suis une multidisciplinaire assumée. Mais à trop forcer, à suivre un chemin qui n’est pas le mien, je n’ai plus d’idées, plus une once de créativité. Page blanche, trou noir.

Et quand cela arrive, je dois m’arrêter. Couper les moteurs, me stationner.

Inhabituel dans notre monde d’aujourd’hui, et inhabituel dans ma vie. Difficile d’arrêter et de laisser vivre le vide sans vouloir le combler. De prendre la décision de ne prendre aucune décision. Contempler. Laisser aller.

Difficile dans notre société de se déconnecter et ne rien faire d’important. Sans introspection, sans méditation, sans remises en question. Respecter ce besoin de laisser vivre ce qui vient. Accueillir et accepter tout simplement ce qui est. Laisser véritablement la poussière retomber pour mieux retrouver son chemin.

Parfois, c’est tout simplement ce qui est « demandé ».

Se déconnecter pour se redécouvrir et se reconstruire…sans forcer.

S’écouter un jour à la fois, suivre son baromètre intérieur, diminuer la liste de choses à faire, alléger l’agenda, faire de l’air autour de soi.

Limiter les activités pour dérouiller ce qui est coincé, ce qui est forcé. Même pour un court temps; décrocher, sortir de la routine imposée pour nous permettre de respirer.

Mettre de côté l’introspection, se laisser porter par l’intuition.

*

Parfois, pour retrouver le chemin vers soi,  nous avons besoin d’être un peu perdu ou encore de faire des détours…

Mais lorsque l’on arrive à profiter du paysage et à s’émerveiller de ce qui est là, devant nous;  le détour prend tout son sens. Nous pouvons finalement rentrer à la maison, reprendre la bonne direction.

Dans mon cas, je sais que mon GPS est bien ajusté lorsque je suis dans l’énergie qui me fait vibrer : liberté, plaisir et spontanéité. Ce sont ces mots, qui chaque jour, pourront me guider.

Parfois quand nous sommes débordés, dépassés… Il n’y a rien de mieux que de simplement se changer les idées.

Profiter, décrocher, se retrouver, revenir à ce qui nous fait vibrer.

xx

Nathalie

 

P.S.: Si vous avez besoin de vous déposer et de prendre un peu de recul, je vous propose « Moment Présent » .

moment present | voyage chamanique |Chamane Urbaine

Comment vivre le moment présent? S’arrêter réellement? Cesser de ressasser le passé ou de s’inquiéter du futur…
Comment cesser le tourbillon qui nous habite constamment? Ce « hamster » qui roule à 200 miles à l’heure?

La suite par ici >>>

*Membres du Cercle, par ici >>>

  • Coucou ton blog et ton article sont super ! Travaillant dans la communication, jai énormément de mal à me déconnecter. Jessai de créer de petiteshabitudes dans mon quotidien afin denlever cette addiction. Par exemple, depuis quelques temps je minterdit téléphone et ordinateur en soirée. Mais le seul moment où jai réussi à me déconnecter complètement, cest quand je suis aller en Mongolie pour un voyage rando à cheval. Ça a été pour moi un grand moment de liberté, moi qui aime énormément léquitation. Cétait vraiment un bonheur dêtre entre la nature et les chevaux. Je vais tenté de suivre tes conseils et ceux des commentaires. Merci pour ton travail ! ????

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Ne manquez pas les inspirations de la semaine!

    Inscrivez-vous pour recevoir les textes, les audios et les capsules de Nathalie!

    >

    Gratuit!

    Avez-vous votre
    MÉDITATION CHAMANIQUE ?

    7 minutes de connexion au son du tambour!

    En inscrivant votre courriel, vous consentez à être ajouté(e) à ma liste d’envoi. En aucun cas votre courriel ne sera partagé avec une tierce partie. Voici nos modalités d'utilisation et notre politique de vie privée.