La charge mentale

Vous pouvez écouter la version vidéo de ce texte ci-dessous.

Vous en avez sûrement entendu parler, parce qu’on en parle de plus en plus.
On dit aussi que ça occupe principalement l’esprit des femmes. Et principalement nous, les wonder women. Nous sommes plus nombreuses que l’on pense, et je m’inclus là-dedans malgré mon changement assez radical d’orientation. Souvenez-vous que je viens du milieu de la production publicitaire, j’y ai fait la majeure partie de ma carrière.

Donc nous, les supers women qui jonglons entre carrière, entreprise, enfants, épicerie, activités familiales, repas, décisions et micros décisions. Parfois des centaines de micros décisions par jour.

Et on se demande pourquoi nous sommes épuisées, à fleur de peau, éreintées.

Il n’y a pas de secret, il faut prendre un temps d’arrêt.

Sortir du bureau, de la maison, aller prendre l’air, un café, une bouchée.
S’asseoir sous un arbre et le regarder, fermer les yeux pour écouter, sentir, ressentir.
S’arrêter. Se déposer. Respirer.

C’est le remède parfait contre une charge mentale un peu trop « chargée ».
Mais il faut savoir aussi demander, déléguer, se faire aider et surtout… lâcher prise et laisser-aller…

Nathalie

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Ne manquez pas les inspirations de la semaine!

    Inscrivez-vous pour recevoir les textes, les audios et les capsules de Nathalie!

    >